livre d’or

livre d'or

elles et ils ont vu le film  et nous ont écrit. Vous aussi vous pouvez nous envoyer un mot. Nous le publierons avec plaisir !

La Rochelle

Chamboulée, bouleversée, touchée, je vais aller à la rencontre de l’enfant que j’ai mis «en prison». Je vais aller à une rencontre différente de mes enfants. Que vous dire à part MERCI 
avec la sensation d’un feu d’artifice dans mon cœur !

 

La Rochelle

Quel merveilleux film, chargé de beauté, de bienveillance. Merci à toutes ces personnes.

H.

Ton film est vraiment différent de tous les films que j’ai pu voir sur le thème de l’éducation et de l’enfance. Il est à la fois rempli de douceur et d’amour tout en touchant l’enfant qui est en nous et le parent que nous sommes devenus.
Je l’ai regardé de nouveau avec mon mari, puis, seule, et à chaque fois ce sont de nouvelles émotions qui jaillissent. Encore un grand merci pour ce message si difficile à transmettre aujourd’hui : la responsabilité d’être parent !

Nelly

Le film d’ Anne Barth est un document précieux dont le propos m’a beaucoup touchée.
Enfants et adolescents portent un regard vif, sensible et intelligent sur notre monde relationnel d’aujourd’hui.
A l’image de l’arbre, je me dis qu’il se trouve une puissance souveraine insoupçonnée dans l’enfance, quand elle est reliée à la nature.
Je vous invite à découvrir ce film.

Pascale

L’arbre de l’enfance à été pour moi un film qui m’a beaucoup appris. D’habitude les documentaires ça m’intéresse pas trop, mais là c’était vraiment intéressant et je trouve que ça fait un peu peur de se dire que son passé influence sur le présent et que le présent influence sur le futur.
Ma mère m’a beaucoup parlé de toi et je suis heureuse de t’avoir rencontré.
J’ai trouvé bien que dans le film les enfants parlent d’eux sans réticences.
Je suis contente que ma mère soit revenue sur son passer difficile avant d’avoir des enfants et qu’elle nous parle beaucoup et que du coup j’arrive bien à parler de mes sentiments.
j’aimerais bien que mon père parle aussi de ses sentiments.

💜peut-être que ça l’aidera de regarder ce film 💜

Barbara

Périgueux…une salle comble, vibrante. Un documentaire qui m’a fait parcourir tout mon chemin: petit enfant et enfant intérieur, adolescence , parent et maintenant grand parent. Des images magnifiques qui apaisent et permettent des pauses entre les témoignages.
Ce grand arbre qui tend ses bras et qui portent les deux hamacs, nous invitant à nous re- poser.
Nature omniprésente, nous enracinant dans notre être au plus profond.
Merci du fond du coeur Anne pour c que tu nous transmets de toutes ces valeurs, pour nous éveiller à la relation, à l’Amour, à la Vie.
Toute ma gratitude
Catherine

Tout d’abord, merci d’avoir réalisé ce film malgré toutes les embûches. La beauté de votre film, selon ma perception, est son authenticité à tous les niveaux (des personnes, des paysages, de la musique, etc.). Cette authenticité nous fait revivre des moments de notre propre histoire et nous touche droit au cœur. Ce film donne envie de grandir et de semer autour de soi de la bienveillance et de l’espoir.

Anick

Bravo à votre film documentaire qui parle avec justesse d’un sujet encore tabou dans nos sociétés dites modernes.
Société où l’enfant n’occupe pas encore la place qui lui revient.
Bravo de souligner également l’importance de l’éducation pas juste au sens où nous l’entendons, mais aussi au niveau de l’importance en tant que parents et adultes, de soigner nos blessures émotionnelles, prendre soin de notre enfant intérieur, d’assumer nos responsabilités, de devenir des adultes matures au niveau affectif.
De se rendre compte du mal que l’on peut créer chez des enfants en les punissant, les humiliant, en leur criant dessus ou en ne respectant pas leurs ressentis ou en négligeant leurs besoins.
J’espère que votre film ira loin, qu’il sera subventionné, qu’il sera diffusé plus largement et qu’il créera des réflexions en profondeur car nous avons besoin de prendre conscience de cela grâce à ce genre de documentaire pour changer notre manière d’éduquer.
Merci.

Alice

merci encore de m’avoir invité à venir visionner le film l’arbre de l’enfance.
Je suis revenue chez moi émue et j’ai trouvé le sujet du film audacieux.
Juliette est très touchante…
Les parents sont très courageux aussi.

Beau film.

Geneviève

Je suis très très contente d’avoir vu son beau film hier, merci de m’en avoir parler, inspirant.
Très courageuse tout ce temps mis, partager, des témoignages vivants qui nous amène une réflexion très approfondie et senti.
Touchant dans tout les sens. Je l’ai reconnu dans sa sensibilité et ce désir de communiquer cette belle nature de vie et d’humanité.
Quel courage bravo à la nécessité de continuer faire des films…
La parole le silence tout était présent…
Michelle D.

J’ai bôôôôcoup aimé ton magnifique film… car en plus d’être touchant et inspirant, c’est un très bel objet filmique, où les images disent tellement, avec finesse et beauté, et puis la construction narrative est très habile, et tes choix de mise en scène, le choix de tes sujets, tout est vraiment fort… sans oublier la musique! Puis je suis rentrée à pied chez moi, et j’ai eu ton film en tête tout le long… et ça continue.
Bises,
xxnathalie

Merci pour ce magnifique film, je suis totalement bouleversée par ces témoignages humbles et authentiques. Ma petite fille intérieure s’est sentie réparée, entendue et comprise…ce film doit être vu par le plus grand nombre, diffusé dans les écoles, lycées et collèges. Pour tous les enfants passés, présents et à venir…

Quelle chance de vous avoir entendue à la fin, je savoure vos mots comme de doux pansements sur mon âme.

Elodie

Je viens de voir la présentation de votre film au Beaubien. Je le trouve touchant, humain, les images sont sublimes et paisibles, la nature, les beaux paysages, la musique, et que dire des beaux témoignages.

Un film comme je les aime. Bravo!

Gisèle

Le film d’Anne Barth nous touche par la profondeur des émotions, par la beauté et la symbolique des images. Il nous convie à une introspection, à regarder notre propre enfance, à en apprivoiser les blessures et les écueils pour aller à la rencontre de l’autre. L’arbre de l’enfance grandit en nous, prenons-en soin.

Hélène

Je n’ai jamais décidé d’avoir des enfants car je ne comprenais pas et ne comprend toujours pas le monde dans lequel nous vivons. Nous ne savons pas ce que nous sommes et qu’est-ce que nous faisons sur terre. Mais quand un enfant est venu à moi, pour m’aider sûrement, j’ai accepté complètement mon rôle de père et c’est la plus belle chose qui me soit arrivé. Je ne sais toujours pas plus ce que je fais ici mais je le fais avec plus d’amour.
Pierre

Ce film parle de la relation enfant / parents, de l’adulte qui est dans l’enfant, de l’enfant qui est dans chaque parent, des blessures que nous avons pu subir dans notre enfance et de la façon dont nous allons peut être les reproduire. Ce film est d’une grande douceur et intelligence dans les propos et les témoignages. C’est une pierre dans l’immense édifice de notre prise de conscience qu’il existe la possibilité de faire autrement pour aider nos enfants à évoluer et à avoir confiance. Et pour nous aider à prendre conscience que nous avons le choix de faire d’une façon différente pour accueillir nos sentiments et nos aspirations. Renaud

Une très belle séance hier soir à Versailles pour une avant première en présence de plusieurs formatrices en Communication Non Violente. J’ai adoré ce film par l’authenticité des témoignages apportés dans le film … et après le film. Une fois de plus j’ai pris conscience que j’avais le choix de porter mon attention et mon énergie avec les personnes qui pouvaient m’aider à évoluer. Afin de me donner la tranquillité de pouvoir à mon tour donner de l’empathie. J’ai le choix. Et cela me donne de la tranquillité. Et je vois que cette tranquillité aide d’autres personnes. Que c’est contagieux. Et bénéfique pour moi. Et bénéfique pour ceux qui m’entourent. J’ai appris à plus de 50 ans à faire autrement. Et je vois autour de mois des personnes plus âgées que moi faire aussi cette prise de conscience.

A

Merci pour ce magnifique message d’humanité, avec parfois quelques faiblesses. Nous ne sommes pas parfait et le principal c’est de l’accepter. Nous sommes tout à fait capables de stopper la machine de la souffrance vécue lors de notre propre enfance et ne pas la reproduire auprès de nos enfants, ceci est tout à fait possible.
Encore merci pour ce beau moment.
Joëlle
tout d’abord merci pour ce magnifique documentaire tant sur la forme que sur le fond et la puissance de sensibilité et d’authenticité qu’il dégage, il est annonciateur d’espoir ce dont nous avons tous besoin.
J’ai perçu comme une déception de votre part de l’accueil du public hier, et peut-être du manque de retour immédiat que l’on est en droit d’attendre quand on présente l’aboutissement d’un travail si long, intense et avec tant d’implication, la salle restait presque silencieuse mais sûrement comme moi sous l’emprise de la vibration émotionnelle de votre création. J’ai ressenti le besoin de digérer l’écho intérieur qu’il a soulevé en moi et de m’en nourrir. Je pense que votre documentaire devrait être reconnu d’utilité publique et diffusé le plus largement possible. Je vous souhaite donc de belles rencontres qui vous mèneront au cinéma, à la télé, et à une plus large diffusion, et plein de courage sans douter ni renoncer jamais.
J’attends avec impatience la sortie du DVD pour voir avec vous dans quelles condition il serait possible de le projeter dans notre petite commune à un maximum de parents d’élèves, de jeunes parents, de maîtresses… Car je pense qu’il est urgent d’agir.
Je ne sais pas encore par quelle démarche il serait possible d’attirer ceux qui refuse encore toute prise de conscience à venir voir ce type de projection qui ne semble attirer que les convaincus ou ceux qui sont déjà « en marche » !, mais je garde l’espoir d’une énergie commune et fédératrice de bienveillance qui nous fera avancer pas à pas vers la petite part qui nous incombe.
Emilie
Je ressors ce soir une image de « l’arbre de l’enfance » de mes loulous… le grand cèdre du jardin ! un clin d’œil au film d’ Anne Barth qui a accueilli ce soir à Nantes 260 personnes. Merci à ceux qui sont venus et partagent ce rêve d’un monde bienveillant pour tous.
Merci à Anne pour ce cadeau : un film poétique, conçu avec de l’amour et de la patience, l’écoute des enfants réels et intérieurs, l’écoute du silence ; un film qui questionne en profondeur notre nature et le développement de notre humanité. Cela peut donc déranger… troubler… toucher en plein cœur… cela a pu se partager au moment des échanges. Beaucoup de personnes sous le charme. Un documentaire qui pour une fois met un peu notre mental de côté, pour parler à l’âme !
Isabelle dL

Un grand merci pour la réalisation de ce film, je l’ai vu à 2 reprises cette semaine. Il est très remuant et plein d’espoir…
Sophie G

Merci Anne Barth pour le film l’arbre de l’enfance. Un moment magique où la bienveillance est mise en lumière. Des témoignages qui révèlent la fragilité de l’être humain mais aussi sa grande capacité à rebondir. Le témoignage de Catherine Gueguen concernant l’intérêt de la bienveillance et les risques pour nos enfants d’une violence « normale » passée sous silence est d’une justesse merveilleuse. Ce film touche chaque personne à sa manière. Chacun y voit une manière de revisiter sa propre histoire. Ce film mérite vraiment d’être mondialement connu. Œuvrons pour un monde meilleur, pour nos enfants… Merci de mettre en lumière un sujet qui reste encore trop inconnu du grand public.
Hélène L.
Je n’ai pas encore pris le temps de t’écrire combien ton film m’a touché, a été remuant, et résonnant. 
 
Il y a des parties en chacune des personnes qui ont fait profondément écho en moi, et j’ai « compris » des choses… comme Juliette, j’ai vécu, jusqu’à mes 15 ans en pleine nature, elle a été un refuge pour moi, une amie, une alliée, une mère en présence de laquelle je me sentais protégée, face à une maman insécure et insécurisante pour moi. La proximité avec les animaux que j’aime tant et dont je prenais soin, c’était une façon de prendre soin de moi. Je savais tout ça, mais là, en regardant ton film, je l’ai vu et senti encore davantage en regardant et entendant Juliette.
Les relations avec ma mère sont toujours délicates pour moi, et d’entendre témoigner Béatrice m’a fait du bien aussi, tout un chemin possible malgré la violence… Quant à ce papa magnifique, no comment ! Quant au moment partager à écouter les personnes dans la salle, quelle beau supplément d’âmes. 
J’aimerai que chaque personne que j’aime voit ce film, et bien au delà bien sûr. Je pense qu’il a le pouvoir de réveiller le meilleur en nous, de venir nous toucher sans nous blesser. Il est thérapeutique. 
Voilà, il y aura tant d’autres choses à partager et à te dire ! Merci du fond du cœur d’avoir réaliser cet œuvre, et je suis heureuse que nos chemins se soient croisés. Céline E

Sur le chemin du retour, S. m’a parlé de sentiments profonds qu’elle avait envie d’exprimer, chose à laquelle je l’invite souvent à faire, mais je pense que le film lui a mis le pieds à l’étrier 🙂
Merci de nous avoir invité pour ce trésor de sincérité, simplicité, bienveillance et Amour… c’est un condensé de belles énergies, de beaux messages avec des sujets si touchant… ton casting est TOP 😉
Quel beau travail de capture d’émotions qui mis bout à bout deviennent poésie…BRAVO!!!

Longue vie à ton film, qu’il puisse être diffusé au maximum!!!
Merci infiniment et belle route à toi Anne, ce fut un plaisir de te croiser sur mon chemin, belle femme lumineuse, rayonnante et très inspirante ☀😘 Marie So

Quel beau travail ! Quelle sensibilité ! Une vie pleine de promesse, pleine d’ouverture, un vrai programme de vie.

Philippe

Merci Anne pour ce magnifique film qui permet de faire bouger les esprits. 
Grâce à Juliette, Béatrice et Daniel j ai revisité mon Arbre. 
Je pense bcp à Béatrice, quel courage de se livrer ainsi..! Je suis touchée en plein cœur. 
Après le projection, je suis rentrée et pris mes enfants dans mes bras et me suis promis de les accompagner jusqu’à ce qu’il deviennent un magnifique Arbre. 
Claire G.

Depuis ce jour, je n’ai eu de cesse à penser à ce que vous avez réussi à transmettre de tellement important, primordial. Je suis allée à cette première séance en y emmenant deux amies, très confiantes de ce que nous allions découvrir comme beau film… ce film est très très beau, mais il est bien plus que cela !
merci de nous offrir ce cadeau. Je le recommande à toutes les personnes que je rencontre et qui ont la chance de le voir dans les différentes villes. Nous avons également le souhait de vous demander de pouvoir le programmer à Dieulefit et de le soutenir avec enthousiasme.
A très bientôt, Pascaline D.

Merci pour ce moment merveilleux hier Jeudi à l’Eden.
Je suis maman de deux enfants et je suis aussi une enfant toujours rester entre les deux impossible de laisser ce moment de ma vie que je considère comme la plus belle. 
Ce film m’aide profondément en tant que maman pour mes enfants alors merci pour eux et merci pour moi car pas toujours en bien avec certaine réaction de ma vie de parent.
Bonne route à l’arbre de l’enfance
Sabine

Merci beaucoup beaucoup 🙂 pour avoir mis en lumière la nature extraordinairement empathique des enfants. Je suis volontaire à 100% pour porter ce film à travers nos vallées ! 🙂

Sylvaine (OVEO, Unafam, maman !)

BINGO ! je pense que l’objectif du film s’est réalisé chez moi ; ces témoignages d’une grande authenticité m’ont invitée à me connecter à mon moi profond. Quand je suis rentrée de la soirée, je me sentais dans une belle ouverture du cœur.
La maturité de Juliette me donne encore plus confiance dans l’homme et sa beauté intérieure.
Elle a tout compris des lois de la vie ; elle est pleinement un élément de la Nature, elle l’incarne si bien dans sa relation avec ses animaux.
 
Merci, merci  pour ce beau cadeau.
 
Je vais faire ma part pour la diffusion.
 
Beau voyage à  » l’arbre de l’enfance « ; qu’il puisse être vu et apprécié le plus possible.
 
Odile
Ton film est beau et juste. Il nous met en mouvement. On ressent très fort dans la sincérité, la simplicité et la force des témoignages, la relation de confiance avec toi, la confiance en ton regard. Même la nature se donne à toi en toute confiance. 🙂

Ce matin je suis remplie d’une belle énergie. Merci.

Nadia

Merci pour ce film magnifique et émouvant, merci aux enfants et à Béa, Daniel en qui nous nous reconnaissons et qui nous apprennent à nous aimer et nous pardonner ! Merci à tous.

Delphine

Le film d’Anne Barth nous montre, avec poésie et profondeur, combien notre enfant intérieur participe à l’éducation des enfants qui nous entourent. J’aime la délicatesse avec laquelle elle nous amène à nous responsabiliser de cette réalité.

Merci pour les enfants, merci de permettre cette ouverture pour les adultes qui les élèvent.

Isabelle

Très heureuse, très fière de faire partie de cette communauté qui démarre le Changement et ton film est élément moteur pour cet élan, magnifiquement inspirant !! Il fera pour beaucoup comme un déclic, une révélation, il fera sa part…pour le meilleur pour tous, j’en suis sûre.

Merci ! Bravo !

Stéphanie D.

J’ai 16 ans  et ce film apporte un point de vue nouveau au monde de la réflexion. J’ai beaucoup apprécié le fait que les personnes suivies aient été des personnes qui vivent une vie «normale» et pas particulièrement des intellects. Merci.  Robin

Ce documentaire est remarquable. Les témoignages apportées par Juliette et Daniel sont particulièrement touchants et apportent un éclairage sur des blessures qui s’avèrent universelles. Nous ne mesurons que trop rarement ou tardivement ce que nous avons vécu et ce que nous pouvons générer chez nos propres enfants, pris dans le tumulte de nos vies . Je vais m’empresser de convaincre mes propres enfants de voir ce film pour les sensibiliser et les préparer au rôle de parent. Les paysages sont superbes et le montage de grande qualité, avec des moments de silence permettant de digérer la force et l’intensité de chaque témoignage. Un grand merci à la réalisatrice et aux acteurs/actrices de ce magnifique documentaire.
Eric

Mille merci

Prendre conscience c’est déjà énorme. Changer c’est un chemin tortueux et non une tige droite. Nous portons le poids de nos parents et il est important de s’en libérer pour ne pas le faire porter à nos enfants.

Laisser parler les enfants pour nous ramener à notre propre enfance…
Laisser parler les parents pour qu’ils disent le poids de leur enfance, leurs erreurs, doutes et tâtonnements dans l’éducation de leurs enfants…
Anne, vous avez permis, grâce à votre film, l’effet Ô combien bénéfique de la catharsis! Et pour cela Merci! Je pense que nous avons tous une part de Juliette, de Béatrice et de Daniel en nous. Et les entendre ainsi, bouleversants de sincérité et de lucidité a été extrêmement touchant. 
Merci à eux, à vous, à B. Oriol et à nous même aussi qui venons chercher au travers de telles rencontres, des clés, des éléments qui nous permettent d’avancer vers ce « prochain monde » (Merci Juliette pour cette belle image) et de tenir debout tel ce bel arbre pour que nos enfants puissent venir s’y accrocher en paix. Cécile C.

Hier soir à l’Eden je suis restée muette, j’aurai pu dire quelque chose, mais chaque intervenant exprimait tout ce que j’aurai pu dire à mon tour.

Cependant après réflexion j’aurai aimé te dire naturellement et d’abord « MERCI » pour ces témoignages recueillis qui expriment ce que chacun d’entre nous consciemment ou inconsciemment vit, ressent, transmet.

Je suis admirative du travail que tu as fourni pendant toutes ces années pour nous livrer cette pièce de toute beauté.

J’ai retrouvé dans chaque personnage, une part de moi, de mon histoire, de mes blessures.

J’étais à la droite de Mary Camille la jeune fille qui a posé la première question, une « graine d’espoir » comme Juliette. Je savais qu’elle devait être présente ce soir et je suis heureuse qu’elle soit venue afin de lui donner l’espoir de continuer au milieu cette jungle d’adolescents lobotomisés (ce n’est pas péjoratif ce que je dit) d’être qui elle est et ne pas, plus se sentir seule.

J’aurai aimé aussi te dire MERCI de me donner un support si tu le veux bien (même s’il faut attendre le printemps) pour parler de ce sujet si noble qu’est l’être humain.

Depuis pas mal de temps maintenant, je prends la mesure de l’importance pour nous adultes d’agir pour accompagner le petit être en devenir.

Bien sûr mes enfants sont grands aujourd’hui mais bien évidemment notre tâche ne s’arrête pas à nos seuls enfants.

Nos témoignages, nos expériences, notre propre vécu doivent nous animer pour réparer ces années, que dis-je ces générations de maltraitances par ignorance.

Carla

Merci d’avoir réalisé ce film et de diffuser ces messages si précieux de la non violence et de l’amour tout simplement. 
Je continue à en parler pour que votre travail n’en reste pas là mais qu’il fasse boule de neige pour perdurer jusqu’au bourgeons du printemps 
afin d’éclore et faire bouger et sensibiliser des futurs jeunes parents. Claude M.

Ce que j’ai mis dans ma vie depuis la visualisation du film n’est pas si simple. J’ai été très touché par la réflexion de Juliette sur sa  »Non envie d’être adulte » . J’ai eu l’impression d’avoir raté quelque chose… Qu’est ce que je peux mettre dans ma vie , aujourd’hui , pour donner envie, …. de la joie de vivre…. ,…. du soin dans mes relations… de l’attention dans ma santé …….. En fait, j’ai mis une nouvelle façon de voir ma vie…..Maintenant, au travail ….Tout d’abord , je vais revoir ma relation avec mes petits enfants……. Merci Juliette, Merci Anne. Emile ( 44 Pornic)

J’espère de tout cœur que cet arbre prenne racine. Je pense qu’il est essentiel pour l’équilibre de notre société entière.
Alors que votre film est fait avec peu de moyens et sans prétention, il est puissant et son sujet primordial…
Je vous souhaite d’être largement diffusée.
Nathalie B

Ce film nous livre de grandes leçons d’amour, de tendresse et de compassion.
un grand moment que m’a fait vivre le film…

Céline L.

J’aurais tellement regretté d’avoir manqué le visionnement de ce «grand» film. J’ai été prise dès le début, tout retenait mon attention, et cela jusqu’à la toute fin. Bravo pour la maîtrise et de la forme et du contenu, le rythme était juste tout comme la trame musicale qui était solidaire des images, des silences et des mots. Et quel choix des participants et participantes, tu as réussis à les mettre en confiance et à conserver leur naturel….je te dis que j’ai aimé ce film, tout semblait en harmonie, les arrêts sur image avec les silences, les paroles et la nature si belle et complice. Et je ne peux oublier Juliette, son impressionnante lucidité….tu as eu raison de dire qu’il existe sûrement plusieurs autres Juliette/s mais qui ne se révèlent pas n’ayant la chance d’être écoutées…J’ai beaucoup aimé le gros plan de la danse des pieds et des sabots entre Juliette et son cheval…une finale en complicité et en harmonie.

Vraiment je te félicite pour ce beau succès que ce film a et aura. J’en suis certaine….

Hélène

Quelle belle œuvre cinématographique…
Émouvante par son sujet
Touchante par les personnes choisies
Berçante par une musique délicate
Le tout filmé dans des décors enchanteurs…
Longue vie à l’Arbre de l’Enfance…!
Que ses racines s’ancrent solidement partout !
xxxSylvi@

Quel beau film tu nous a offert, quels beaux personnages. Merci. On en grandit, on voit nos forces, nos tords, puis ça nous envie de se réconcilier avec ceux qu’on aime. Lysanne T.

Dès mon entrée dans la salle, j’ai pu ressentir une énergie dynamique d’une conscience de gens qui savent que par la transformation de soi on peut transformer le monde.
J’ai donc éprouvé un plaisir immédiat dès l’arrivée.
Quel bien-être de pouvoir visionner une film en harmonie avec l’être et durant lequel le rythme respiratoire n’est jamais perturbé, durant lequel la caméra accorde du temps à la réflexion profonde, à l’écoute du bruissement des arbres et où les yeux de la cinéaste nous accorde le temps nécessaire et bienheureux pour embrasser longuement les fleurs et la pluie…
J’ai adoré les yeux de Juliette dans lesquels je retrouve l’âme de ma fille puis celle de mon petit-fils de 8 ans et avec lequel j’ai le grand honneur de philosopher..en fait, il n’y a pas un seul personnage avec lequel on ne peut s’identifier. La beauté de l’humanité et de ce qui nous unit s’étale là devant nous tout au long du film jusqu’à la fin…
Quelles belles scènes tendres avec les animaux et en dernier, sur le cheval qui avance et recule au son d’une musique qui m’a rappelé la beauté de Cavalia et de ce qui se passait de magique entre Templado et Frédéric Pignon…
Tout dans ce film était à la fois hors temps et de son temps, ralliant les enfances des uns et des autres.
Votre film tombe en plein dans la vague, (dois-je dire tsunami) de Frédéric Lenoir et de son mouvement, à croire que le temps qu’il vous a pris pour le sortir attendait justement cette influence collective qui tombe à pic.
Je pense qu’il sera un succès au Québec et que la France saura l’accueillir également.
Bonne continuité
Cela a été un honneur de vous rencontrer et de voir ce film nourrissant.

Louise

Merci infiniment pour ce film tellement essentiel. Les enfants intérieurs de chacun sont bouleversants, ados et à adultes. Daniel et Béatrice sont des parents exceptionnels. Ils sont porteurs d’espoir face à leur volonté de résilience et de changement conscient, pour eux-même et leurs enfants.
Dans ce documentaire, on est frappé en plein cœur. Par le trésor précieux et fragile qu’est l’enfance, et par le cadeau que constitue la parentalité dans son essence. Rélie

J’ai beaucoup apprécié la pudeur qu’il y avait dans le film, tout en créant une belle atmosphère intime et bienveillante. Je suis ressortie, comme à après chacun des films, avec des graines plantées quelque part, qui germent ensuite…
Je continue de parler du film autour de moi. Longue vie à cette belle production ! Amandine

Mercie. J’en avais besoin. Ce film ma redu comte de se que j’ai vraiment besoin. Je n’ai plus besoin de me réfugier dans des jeux vidéo et des livre et plus tôt d’affronter la réalité dans face. Ça va être dure mais possible. Je vais me libéré de se qui m’emprisonne. Ma sagesse va mètre utile mais je ne dois pas mi fié complètement sinon je risque d’échouer dans mon but. Encore Mercie

Caila B. 11ans

Quel bonheur ce partage de mercredi dernier…
J’étais avec ma tante qui a été tutrice de résilience pour moi,
l’occasion de lui redire combien son accompagnement m’avait aidée, elle-même a été très touchée par le film.
Merci infiniment.

Blandine

En tant que nouvelle maman, j’ai reçu le message comme une confrontation à mes attitudes parfois impatientes (tant normaliser en raison de la fatigue chez toutes les mamans, ce qui nuit au bon développement de ma fille au final) envers ma fille lorsqu’elle est envahie. J’ai été confrontée, mais cela l’a été avec une telle douceur et avec tant d’espoir. Je me suis transformée durant ce documentaire, d’abord culpabilisante, puis j’ai finalement pris le chemin du «je peux changer les choses», pour l’amour de ma fille et au nom de la pleine conscience à ma propre histoire. C’est une libération pour moi, car ce film me fait prendre LA décision de changer, maintenant, et me laisse convaincue QUE JE LE PEUX! Tout au long accompagnée du violoniste Charles, que je suis choyée d’avoir croisée dans ma vie, une première fois comme professeur de violon et maintenant comme messager musical ! Je ne vous connais peut-être pas, Anne, mais je suis tout de même certaine que le public sera plus qu’enchanté de vous voir de nouveau réunis éventuellement.
Félicitations à vous deux !

Cinthia

Ce beau film se doit d’être projeté devant le plus grand nombre possible d’auditoires à titre de prévention des abus et négligences envers les enfants. Il est un des maillons de la chaîne des changements de mentalités vers un monde meilleur. Merci pour ces mots qui résonnent encore en moi, ces images magnifiques ainsi que la musique qui ont touché mon âme.

Céline

Maman d’une jolie demoiselle de 9 ans, avec un passé pas toujours digéré et un enfant intérieur encore à consoler surement, un énorme merci pour ce magnifique film que j’ai découvert ce matin ! Un beau message d’amour, de résilience, d’encouragement sur le chemin d’un meilleur soi et d’une meilleure relation à son enfant.
Les mots de Juliette pleins de sagesse vont me porter longtemps pour m’aider à accompagner ma fille.
Béatrice m’a particulièrement touché sur son chemin de la consolation de la petite fille qu’elle a été.
Daniel est un « beau » père, avec ses questionnements et tout le travail qu’il mène pour ne pas être « satisfaisant ».
C’est un merveilleux cadeau que de pouvoir voir ce film qui devrait être recommandé à tous les parents !
Encore merci
Stéphanie

Ce film a plein de qualités. Celle qui surpasse les autres, je crois, est qu’il ouvre le cœur…
Sylvie

L’essentiel est invisible, on y voit bien qu’avec le cœur. Merci ANNE pour nous donner à voir cet invisible : grandeur, beauté, bienveillance, éveil, conscience, …
Quelle belle humanité ! Gratitude.
Maryline

J’ai vu le film hier soir, à Nogent (94). il est excellent car il donne la parole aux enfants comme aux parents, sur le sujet si délicat de la communication et de l’expression des émotions. Il évoque directement la question de la violence éducative à la fois physique et émotionnelle, exercée par les parents, même s’ils pensent « aimer » leur enfant. Il insiste sur le long travail que les parents doivent entreprendre pour se « désintoxiquer » de leur propre culture éducative, basée sur la domination de l’adulte sur l’enfant pour pouvoir accéder à une relation de respect et de bienveillance épanouissante pour leur enfant et pour eux-mêmes. Le témoignage de Béatrice et Daniel sont bouleversants car ils ont cherché à se comprendre et se sont remis complètement en cause pour restaurer une bonne relation avec leur(s) enfant(s). Les réflexions de la lumineuse Juliette, que l’on suit de 11 à 17 ans, illustrent bien la pensée profonde de l’enfant sur ce qu’il vit et sa difficulté à être entendu par les adultes. Pour toutes ces raisons, je recommande ce beau film !

Pascale

Merci pour cette belle soirée, la rencontre, les échanges…un pas de plus pour cheminer !

Mathilde (Baobab Café des enfants

Bravo encore à vous pour ce beau voyage au dedans de chacun et qui constitue notre belle humanité si universelle et « sacré ment » singulière.
C’est un beau jour pour aimer!
Bien à vous.
Bernard

Bravo et MERCI simplement pour ces rencontres magnifiques de vie, d’humanisme et cette lumière de leurs témoignages et leur humilité.

Josiane, éduc à la retraite mais avec le défi du combat toujours présent.

Merci Anne pour ce magnifique « écrin » donné au message de la Bientraitance ! Avec Juliette, dès les premières images, je me suis hissée aux branches de l’arbre de l’enfance, j’ai ressenti les frissons du vent dans les feuillages…je savais que j’étais partie pour un voyage intérieur…entre mes racines et mes ailes…

Béatrice D.

J’ai vu ce film hier soir dans la petite salle de cinéma de Montsûrs en Mayenne. Il résonne encore dans mon cœur comme un espoir que le message de travailler sur soi puisse être compris par tout à chacun. c’est l’issu ultime au changement profond de l’humanité dont on a besoin. Merci pour ce magnifique Film qui j’espère sera diffusé dans toutes les salles du monde !!!

Roselyne

Quelle joie de voir ce film sur un sujet qui parle de ce sujet si profond, si urgent auprès des parents. Chacun peut ouvrir son cœur et cheminer vers de nouvelles aventures, une meilleure vie, un monde plus humain pour aujourd’hui et demain. Merci vraiment.

Régine

Merci infiniment pour cette œuvre magnifique emplie de poésie, de sens, d’émotion et d’amour… Je pense que l’on n’a pas fini d’entendre parler de vous et c’est TANT MIEUX !

Merci

Lydivine

J’ai participé hier soir à la présentation du Film.
Bravo Anne pour courage et ton culot.
Ce matin je suis avec les messages qui tournent dans ma tête et dans mon cœur.
1/ Si je ne prends pas la responsabilité de mes dysfonctionnements   alors je risque de les transmettre à mes proches.
2/ Prendre soin de mon enfants qui réclame réparation. (OUAFF …)
3/ Ma vrai mission est de mettre toute ma créativité au service de ma vie pour  »Être heureux ». Sinon comment déclencher l’envie chez mes enfants. Super….
4/ Et encore et encore…….
Merci pour ce bon moment de partages. J’ai beaucoup apprécié les silences , les images et le cadre de la Drôme…
Merci d’être toi et de le dire profondément
Chaleureux Abrazos.
Emile

J’ai fait un travail de restitution de ma colère en septembre, d’apaisement avec mon enfance et maintenant je prends régulièrement dans mes bras l’enfant meurtrie que j’ai été et le berce avec respect et tendresse. Le film a eu une sacrée résonance. Les phrases de Catherine sont des béquilles sur lesquelles s’appuyer quand on ne sait plus, quand on se laisse déborder. Elles rassurent et soutiennent.

C’est effectivement un film essentiel
MER-CI

Depuis petite j’ai rêvé à ce qu’un adulte pense comme vous. Merci merci pour ce travail. Merci

Merci  pour ces moments de pur bonheur, vrai moment de méditation sur le métier de parents,un des métiers les plus difficiles comme le disait Freud.
Je souhaite à ce  film la plus grande diffusion , meilleur moyen de sensibiliser tous ceux qui désirent, se poser des questions et se laisser bousculer par le questionnement des enfants, comme il serait bon de le diffuser en direction du milieu enseignement.
Longue vie à vos débats si pleins de sincérité et engagement de la part des participants.
Et encore merci,
Marie Noëlle

Merci pour ce film que je rêve de voir un jour peut-être disponible dans l’Education Nationale pour le montrer aux élèves et aux enseignants.

Christine

J’ai trouvé le film très beau et émouvant. c’est un film qui touche le cœur !

A travers les témoignages, on comprend bien quelles sont les clés qui peuvent nous permettre de dépasser ces blessures de l’enfance, ne plus être victime et VIVRE !
Joëlle

Merci pour cet appel à la résilience…merci merci merci ❤❤❤

Jennifer

Un immense merci Anne d’aborder ce sujet avec délicatesse, profondeur et puissance. Je suis saisie par la maturité de Juliette, son regard sur la Vie. Je suis touchée de voir les saisons de la nature côtoyer celles de la vie humaine, de voir grandir en conscience les protagonistes. Bravo à eux de se confier, de s’offrir … Je suis émue par tous ces moments de grâce au cœur d’une nature sauvage, ces moments de simplicité et de communion. Bravo pour ton travail de reliance … J’aime beaucoup ce tango qui vient ponctuer avec raffinement et communion ce film poignant.

Maryline

Tu as planté une graine avec ce film

et nous espérons tous qu’elle prenne racine
devienne un bel arbre épanoui
étalant et dressant ses branches fortes autour
à la fois bienveillantes et chercheuses de lumière.

Anne L.

Un film que tout futur parent, toute personne ayant été enfant et étant parent elle-même, et toute personne travaillant de près ou de loin avec les enfants ou les jeunes (c’est à dire beaucoup de monde !) devrait absolument visionner.

Yves

un énorme merci de votre venue ! c’est une vraie chance pour nous de pouvoir échanger avec les acteurs du changement, de nous trouver reliés grâce à votre venue autour d’un sujet si juste que quelle enfance pour quels adultes, la violence ordinaire…
même si on aurait aimé vous entendre plus, et profiter plus de vous ! (toujours frustré par le temps, on a même parlé en sortant du ciné entre nous d’une envie de réaliser une conférence avec M. Maurel ),  je suis heureuse de voir le bel écho de la salle, vraiment… des questionnements ont émergé de ce bel outil cinéma que nous offre Anne….l’arbre pousse, les histoires de Juliette, Daniel et Béatrice trottent dans nos têtes…
merci M. Maurel, merci Anne
chaleureusement et respectueusement
Lydie

Un grand merci car PURE PERCUTANT, efficace, miroir pour l’humanité, frisson pour le musicien !

… je tenais encore une fois à exprimer ma gratitude pour les frissons parcourus dans l’interprétation musicale concise, efficace, pure : à l’image du film… Un grand merci à Charles Van Goïdtsenhoven.
Emilie J.,M., B.

Je viens de voir ce matin à Avignon avec mon épouse votre Film et que vous dire Anne, si non un grand merci pour ce beau et riche travail que vous avez réalisé.
Il est certain que ce chef-d’œuvre devrait être diffusé dans le monde entier.
Je suis resté sans voix, mon cœur comblé par tant de beauté que vous avez su mettre en évidence.
Merci Anne, je vous serre dans mes bras.
Pierre B.

J’ai  vu cette semaine en ciné-débat, pour sa sortie nationale, le film d’Anne BARTH, l’ARBRE DE L’ENFANCE.

Bien qu’à aucun moment ce ne soit mentionné, ce film magnifique d’authenticité et d’humanité balaye sans cesse le champ du travail  psycho-généalogique, et vous apportera un extraordinaire éclairage indirect sur ce que nous faisons, qui constitue une réponse active aux questions multiples soulevées par le film.

Un film que tout futur parent, toute personne ayant été enfant et étant parent elle-même, et toute personne travaillant de près ou de loin avec les enfants ou les jeunes (c’est à dire beaucoup de monde!) devrait absolument visionner.

Je vous suggère à tous et toutes de découvrir ce film et de le faire connaître autour de vous.

Je vous souhaite un beau WE automnal 

Bien cordialement

Yves

Bonjour
Un petit mot au milieu de notre désordre cyclonique
Car ma mère a assisté à ta projection à Crest
Et m’a appelée enthousiasmée en sortant !!!
Bravo !
Elle a commandé des dvd pour les offrir, en disant
Que tous les parents devraient le voir…

Bonne continuation, amitiés,
Benedicte

un chef d’œuvre et un magnifique enseignement, poétique et puissant. 
je suis dans la gratitude de l’avoir « rencontré » …
après avoir vu le film, j’avais de la JOIE en moi, et plus tard dans la nuit de l’apaisement; Joie et paix sont là lorsque je vis qque chose de profond, authentique, vrai, avec du sens. 
Merci encore pour ta consécration à la Vie , la pureté, la lumière…au delà de tout. F G.