le film

Le film, un chemin

un appel à prendre soin de la relation

à soi

à l’autre

à la Nature

Confidences et découvertes scientifiques, un appel vibrant au soin à accorder
aux premières années
de la vie

L’arbre de l’enfance relie la nécessité de prendre soin de SA propre nature et de la Nature, il est un appel à vivre une véritable transformation. Faire prendre conscience de cette nécessité prend un caractère urgent devant les enjeux d’aujourd’hui. Ces derniers nous imposent de repenser les fondements de notre société et les relations que nous entretenons avec nous-même, avec les autres et avec la Nature.

Quel chemin faut-il avoir parcouru et parcourir à chaque instant en tant que adulte, parent, grand-parent, éducateur ou enseignant pour que l’arbre de l’enfance se déploie le plus harmonieusement possible ?

Quelles empreintes se forgent en nous dès le plus jeune âge ? Quels sont les impacts de l’éducation reçue pendant notre enfance sur les rôles que nous prendrons plus tard en tant que adulte, parent, grand-parent, éducateur, enseignant ?

Qu’est-ce qui dans la relation à soi et à l’autre découle de l’enfance ? 

Le film se tisse autour de trois témoignages, à la fois authentiques et touchants, qui entrent en écho les uns et les autres, à l’image d’un chant choral vibrant d’espoir et célébrant la Nature.

Les personnages

Juliette

En 2009, Anne Barth rencontre Juliette au cours du tournage de Quels enfants laisserons-nous à la planète ? et, dès lors, un nouveau film a vu  le jour. Filmée durant six années, de ses 11 à 17 ans, Juliette nous offre ses points de vue pleins de sagesse sur elle-même et sur la relation à l’autre.

Elle traverse le film en grandissant, entourée d’animaux, Maro le chien, Ava la jument, les ânes, et trouve refuge dans la nature.

Béatrice

Tout en poursuivant le développement et l’écriture du film, Anne Barth a fait la rencontre de Béatrice, maman d’une jeune fille de 17 ans qui confie comment la reconnaissance de ses blessures d’enfance lui a permis d’entrer dans une relation enfin paisible et empathique avec elle-même et avec sa fille.

Béatrice, entre mer et jardin, au milieu des plantes, trouve réponses et apaisement.

Daniel

Daniel, papa de 5 enfants, nous partage des instants de sa vie marqués par son enfance et par le chemin qu’il parcourt pour réaliser son aspiration à être en paix.

Catherine Gueguen

À eux se joint Catherine Gueguen, pédiatre, qui fait part de ses connaissances en neurosciences et des recherches toutes récentes sur le cerveau de l’enfant.

L'équipe autour du film

Anne Barth, réalisatrice

Anne Barth est franco-québécoise et a réalisé et produit plusieurs films depuis 1992. Elle détient une maitrise en psychologie et elle est formatrice, animatrice et consultante depuis 40 ans. Elle a enseigné 30 ans à l’Université du Québec à Montréal. Anne est la réalisatrice et la productrice du film. Elle a été à la caméra et au son des tournages durant les six années de cette création.

Nicolas Gayraud, chef opérateur

En septembre 2015, Anne Barth a associé aux tournages Nicolas Gayraud, réalisateur et complice précieux pour les prises de vue.

Marie Liotard, chef monteuse

Monteuse depuis les belles années de la pellicule, Marie Liotard est chef monteuse de nombreux documentaires et courts métrages de fiction. Passionnée des histoires de vie, elle s’est plongée dans le montage du film avec cœur et conviction !

Laure Baudouin, productrice exécutive

Laure Baudouin accompagne fidèlement Anne Barth depuis plusieurs années. Pour le film, elle a été successivement productrice exécutive, parfois à la caméra et au son, et aussi en soutien à la communication. Elle s’est associée à la dernière partie du montage du film.

Hervé Guyader, monteur et mixeur son

Hervé Guyader, formé aux techniques du son à l’INSAS (Bruxelles) au début des années 80, est monteur son et mixeur. Il a monté et mixé le son pour de nombreux films de fictions et documentaires. Il a accompli des miracles pour le film. Son écoute et son attention respectueuses en ont fait de ce monteur son chevronné un précieux collaborateur.

Charles Van Goïdtsenhoven, musicien

Compositeur et musicien, Charles Van Goïdtsenhoven est aussi un grand ami du Québec. Il a composé la musique de Pont de verre et sa fidélité extrêmement généreuse et attentive fut encore pour ce film une joie remplie de gratitude !

Musicien professionnel depuis le début des années 90, Charles partage son temps entre trois passions : la pédagogie de la musique (violon), la composition et l’improvisation musicale. Sa production personnelle mélange principalement violon, violoncelle et voix pouvant couvrir une large gamme de sonorités ! À son actif, deux albums (La Voie en Soi et Mouvement de vie), ainsi que de nombreuses collaborations avec d’autres musiciens dont son groupe actuel : La Roue du Loup, bien connu en Estrie.

Reconnu pour sa grande sensibilité artistique, son souci du détail et son professionnalisme, sa collaboration est aussi recherchée par les artistes issus des arts de la scène : danse (flow Montréal), poésie, slam, conte, etc. Ses qualités lui permettent de s’intégrer rapidement à une équipe et de s’adapter au style artistique souhaité.

La musique est, pour lui, une occasion de vibrer le meilleur de soi et aussi, à travers les rencontres, de contribuer à ce sentiment d’unité et de sens collectif par sa capacité à nous rassembler dans notre quête commune du beau et du grand.

la fiche technique du film

78 min – France – XDCam – 16/9

version française et version anglaise sous-titrée

Réalisation Anne Barth

Images Anne Barth et Nicolas Gayraud

Montage Marie Liotard, Laure Baudouin

Montage son et mixage Hervé Guyader

Musique Charles Van Goïdtsenhoven

Production déléguée Anne Barth pour L’arbre de l’enfance

Distribution L’arbre de l’enfance